Les premiers swinrunners du VMT

Je relance les CR de course donc Christian m'a charge d’écrire celui de l'Authieman, il se réserve pour un beau grand CR de Nice.

Dimanche 27 juin Sortie Vélo tranquille, petit peloton, à peine fait 10km, Christian m'approche il cherche, un coéquipier pour replacer Cécile dans 2 semaine à l'Authieman,.
Bref la proposition est super alléchante, je suis dispo donc pas trop d'hésitation.

Faut trouver du matos adapté, y a deux semaines pour faire quelques réglages, deux petites séances au pré l évêque, un repas en terrasse sur la plage du Touquet sous le soleil et nous voilà le dimanche 9 juillet au départ sur la plage de Berck.
Il est midi, il fait grand beau, mais très chaud et nous voilà parti à courir en combi néoprène et bonnet de bain. Ca chauffe après 800m de CAP, content de se mettre à l'eau, on plonge dans les premières équipe donc pas trop d'essorage. Après 600 de nat et quelques places abandonnées, une section à pied de 3km nous amène en baie d'Authie. Nouveau bain dans un paysage magique, puis CAP pour la dernière portion de l'anse sur cette plage de sable blanc. On s'en mets plein les yeux. On oubli pas au passage de reprendre quelques places sacrifiées dans l'eau. Longue traversée de l'estuaire de l'Authie, qui nous confirme notre carence en natation. Ravito 1 et c'est partie pour 7 à 8 km à pied sur chemins qui courent. Avec l'aide de la longe on fait une super remontée faut dire que j'ai un peu de mal à rester raisonnable en voyant toutes les équipes que l'on rattrape. Puis une belle section de nat dans l'authie en courant porteur, le l'eau douce et fraîche, c'est top. Nouvelle longue section à pieds jusqu’au lac, je suis un peu moins fringant mais y a encore un peu de jus. Christian suis sans se plaindre. La portion du lac fait 2 à 3 km avec 4 ou 5 enchaînements assez courts. On tente de rester attacher. Mauvais choix dans l'eau on ne gagne rien, je me fatigue plus, quand je beugue un peu sur la direction on tire chacun dans un sens pas top ! C'est probablement la portion de la couse la moins intéressante. Je ne sais plus trop ou on se situe au niveau classement. On sort avec deux autres équipes que l'on distancera rapidement à pied sur une section de 3 à 4 km en chemins courants et dunes. Dernière section de nat dans la partie toute terminale de l'Authie, c'est salé moins frais et tjrs courant porteur. On sort de là par un petit affluant, un profond fossé de 150m avec de la vase jusqu'à mi cuisse par endroit. Une petite chute me permettra d'en profiter de la tête aux pieds. Bon dernière section à pied qui nous ramène sur la plage on commence à fatiguer sérieusement, alors que Berck, et sa ligne d'arrivée, est à quelques foulées on nous redirige vers la dune. A là, faut lever le pied ! je coince sérieux. 800m de dunes retour sur sol dur : « Oh ! Y a une équipe 200 m devant » sans trop de conviction je tente de relancer un peu la machine, peine perdue ! 800m après la ligne est franchie non sans avoir savourer tranquillement les derniers mètre cette belle épreuve.
Une très satisfaisante 9ème place récompense nos 4h19 d'efforts.

Pour tous ceux qui prennent du plaisir à nager en milieu naturel et qui se sente capable de faire 4 à 5h00 d'effort cette course TOP.

Christrian pense déjà s'y inscrire en 2018 donc n'allez pas rouler à vélo avec lui 15 jours avant.

Seb


 

le premier raid de Vincent : Les cigognes 2017

A l'occasion de la 6ème édition du Raid des Cigognes, organisé du côté du Colmar, Sébastien s'est trouvé un nouveau partenaire avec Vincent. Au programme, une bonne douzaine d'heures à courir ou à pédaler à travers les vignes et forêts Alsaciennes. 

Une fois la tente montée et les affaires préparées, le départ est donné à 17h30, avec un chronomètre qui ne s'arrêtera qu'une fois la dernière épreuve de la journée terminée. Nous nous élançons pour une première CO en ville sous forme de relais ; puis, les parcours à pied s'enchaînent, tout comme les kilomètres. Cela est inhabituel pour Vincent qui marquera le coup après 2h30 à pied en passant par un (gros) coup de fatigue. Bien soutenu par Sébastien, cela est passager et nous rentrons dans les délais au "camp" pour enfourcher les VTT. Alors que la nuit tombe peu à peu, Sébastien mène le rythme en trouvant les balises une à une, alors que Vincent a un éclairage bien timide... Après 2 heures sur la selle, il est 23h30 et avant que l'on puisse prendre la douche et le repas, une séance de tir à la carabine vient clôturer cette journée. Entre deux bouchées de pâtes bolognaises, nous apprenons être 8ème au classement. Vite, au lit, une grande journée nous attend demain.

Courte nuit, réveil très matinal, c'est avec les jambes lourdes que nous débutons cette journée de dimanche. Départ à 6h30 pour une bonne heure à VTT (fléché allemand, road-book) en guise de réveil musculaire. S'en suit deux CO à pied et la fatigue s'accumule pour nous deux. De retour au "camp improvisé", nous repartons sur une VTT'O avec une carte qui nous refroidie (échelle 21.000ème, équidistance de 10m). Cependant, nous sommes confiants car les circuits s'enchaînent bien avec peu d'erreur de parcours et un Sébastien qui maîtrise son sujet ! Il reste de l'énergie dans nos jambes et surtout une grosse envie de bien faire. Reste alors, un tir à la sarbacane, une CO en ville (mais aussi dans le vignoble...pour le D+!) et le retour en CO suivi. Les dernières forces sont jetées dans la bataille et le retour au camp se fait avec un sentiment de satisfaction qui commence à prendre le dessus sur l'épuisement. Arrivés au camp, ce n'est pas pas encore fini, alors que Vincent se voyait déjà les pieds sous a table. En effet, Sébastien, aussi lucide que concentré, débute son Orient'Show qu'il finira rapidement (CO sur terrain très réduit, avec une vingtaine de balises mais peu de distance à parcourir). Il est alors presque 13h00, nous "bippons" une dernière fois et avec joie. Ne reste plus qu'à attendre les classements...
Après une douche guérisseuse et un repas réparateur, notre sentiment d'avoir fait une bonne remontée au classement se confirme en remarquant le chiffre "3" à gauche de "Verdun Meuse Triathlon" ! Un podium, super ! Inattendu pour Vincent, un peu moins pour Sébastien qui, au fond de lui, l'espérait ! 

Nous repartons, satisfaits et à peine fatigués (ou pas!) ! Mais surtout, avec de très bons souvenirs pour cette belle aventure, dans un cadre agréable et une ambiance conviviale et sous un ciel qui nous aura gentiment épargné !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
© 2010 Verdun Meuse Triathlon - 34 rue de la 7ème DB USA 55100 VERDUN | Téléphone : 06 79 60 00 47